Les coupes

L’histoire de chaque modèle commence avec des images, souvent issues du cinéma, le souvenir d’une scène où le costume marque autant les esprits que le jeu de l’actrice.

Ce sont les manteaux simples mais structurés dessinés par Givenchy pour Audrey Hepburn dans Charade, le col de la petite robe rayée de Jean Seberg dans A bout de souffle, les blousons portés par les stars américaines des années 1950…

L’histoire continue aujourd’hui avec celle qui choisira un manteau Cyprée.